Le sous-préfet du Cher visite l’entreprise adaptée L’Artisanerie

Le 5 décembre 2017,  Jean-Pierre Havard, président du conseil d’administration de l’APEI de Saint-Amand-Montrond, a accueilli Laurent Maisonneuve, sous-préfet du Cher, pour une visite de l’entreprise adaptée L’Artisanerie, accompagné par Emmanuel Riotte, conseiller départemental.

Visite du sous-préfet du Cher Visite5

Visite3

Laurent Maisonneuve et Emmanuel Riotte visite l’atelier paillage-cannage

En présence de Christian Denis et Patrick Soldati, directeurs généraux,  de Michel Dangles, assistant de direction commerciale, d’Eric Camus, directeur de l’ESAT Vernet Industriel, de Marie-Claire Pelé, directrice des foyers Bernard-Fagot, de Julien Bianchetta, directeur des services supports et Philippe Mercier responsable production, monsieur Maisonneuve a pu découvrir une entreprise adaptée et échanger avec plaisir avec les personnes en situation de handicap qui lui ont décrit avec enthousiasme leur poste de travail.

Ce fut l’occasion pour Christian Denis, directeur général, d’expliquer à monsieur le sous-préfet qu’une entreprise adaptée compte dans ses effectifs au moins 80% de travailleurs en situation de handicap concourant à la production. Il précise également que la mission d’une entreprise adaptée est de permettre à ses travailleurs en situation de handicap d’être salariés grâce à l’exercice d’une activité professionnelle dans des conditions adaptées à leurs possibilités.

Visite du sous-préfet du Cher Visite du sous-préfet du Cher

C’est ainsi que, grâce à leur travail, ces salariés handicapés sont des acteurs économiques importants, qui consomment, qui investissent, qui voyagent et qui, au final, ne sont pas à la charge de la collectivité mais bien acteurs de leur vie et intégrés dans la société.

Visite du sous-préfet du Cher Visite du sous-préfet du Cher

Monsieur le sous-préfet a pris bonne note de toutes les informations fournies lors de cette visite et a assuré qu’il ferait remonter aux services concernés les inquiétudes des dirigeants de l’association concernant la possible baisse de l’aide au poste dans le projet de loi de finances 2018.