En relation étroite avec les pouvoirs publics et les autres associations du secteur social, les parents, fortement impliqués dans la vie associative, accompagnés de professionnels, initient des réflexions sous forme de groupes de travail en vue :

 d’améliorer la qualité d’accueil des personnes handicapées,
 de répondre aux besoins de prise en charge, tant dans le cadre du travail que dans le domaine de l’hébergement,
 de moderniser ses établissements et les adapter à l’évolution de la société.

Avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) de la région Centre et la Direction des Solidarités et de la Cohésion Sociale, les conclusions de ces groupes de travail font ensuite l’objet d’une étude économique attentive.

Cette méthode a permis à l’APEI de Saint-Amand-Montrond, depuis sa création, d’assurer son développement d’une façon harmonieuse, en tenant compte des besoins exprimés par les personnes handicapées et leur famille.

C’est avec cette méthodologie que les foyers d’hébergement Bernard-Fagot, qui ont ouvert leurs portes récemment ont été conçus.

Après avoir créé 5 places d’hébergement pour personnes handicapées ayant atteint l’âge de la retraite, nombre de places devenu vite insuffisant, l’association travaille actuellement à la création d’un nouveau foyer de 24 places.
Pour cela, un terrain a été acheté en centre ville, l’étude des besoins est en train d’être formalisé et le projet de vie est en cours de rédaction.
Les pouvoirs publics devraient être saisis de ce dossier début 2012.